Bienvenue sur le blog IDEAS !

Savoyards, Haut Savoyards, nouveaux résidents ou expatriés, ce blog vous concerne !

Nos articles regroupent et résument toutes les informations nécessaires pour comprendre l’économie, la géographie, la culture et l’Histoire de la Savoie.
Au travers de cette information libre et impartiale, IDEAS veut convaincre du potentiel de la Savoie. Ce blog démontre sans artifices que l’autonomie de la Savoie serait possible et bénéfique.

Qu’est-ce que l’autonomie nous apporterait ? Là est l’autre mission d’IDEAS : envisager la construction d’un Etat de Savoie, son budget, son organisation, ses politiques. Grâce à la force de notre économie et à cette nouvelle organisation, de nombreuses opportunités se dégagent. Nous en avons imaginé les véritables répercussions sur notre vie de tous les jours.

Parce que nous avons appris que l’autonomie pouvait améliorer largement notre qualité de vie, nous avons décidé de nous battre pour l’indépendance de la Savoie. Avec ce blog, nous proposons une émancipation progressive et démocratique.

Rejoignez IDEAS, la Savoie d’avant garde.
facebook.com/IdeaSavoie
twitter.com/AndySztark

logofifous

Publié dans Accueil, Avant Propos | Tagué , | Laisser un commentaire

La fusion des départements, pourquoi et comment ?

Nombreuses sont les craintes qui se font entendre en Savoie et Haute Savoie quant à l’avenir de nos collectivités. La suppression des départements comme l’affirmation du rôle des métropoles sont autant d’inquiétudes pour nos deux départements savoyards. D’ores et déjà l’Université de Savoie redoute son absorption par Grenoble. C’est l’exemple le plus manifeste de ce que nos départements savoyards auraient à perdre dans les prochaines années. Une dépendance économique, institutionnelle, financière et administrative au bénéfice de Grenoble et Lyon qui ne cessera de croitre si élus et citoyens savoyards ne réunissent pas leurs compétences, leur énergie et leurs politiques.

« Les Savoie », « Les Pays de Savoie », « Les départements savoyards » ou plus correctement « La Savoie » est un territoire qui représente  1,2 millions d’habitants et une des croissances démographiques des plus fortes de France. Un territoire savoyard homogène dans toutes ses caractéristiques : industrie, tourisme, transport, environnement, logement, … Des enjeux communs donc, mais qui devraient déjà être depuis longtemps encadrés par une politique commune.

BudgetDepartement

Ce diagramme des dépenses moyennes des départements français montre l’importance des dépenses sociales dans le budget de nos conseils généraux. Il nous rappelle par la même occasion les domaines de compétences propres aux départements.

Pour rendre compte des similitudes sociaux-économiques de nos départements, comparons donc les chiffres de ces dépenses entre le 74 et 73.

chiffre2013

Première surprise pour certains, le 73 détient des recettes plus importantes que le 74. Le département du Sud est aussi plus dynamique économiquement. Alors comment l’expliquer ?

Le problème genevois

La présence de Genève attire toutes les créations de richesses côté Suisse tout en entrainant une urbanisation massive côté France. Les richesses et toutes les dynamiques économiques sont comme « happées » par la puissance émergente de la métropole genevoise, les déséquilibres étant de plus en plus flagrants. Les flux journaliers à la frontière suisse sont à l’image de beaucoup d’autres frontières dans le monde : comme entre le Mexique et les Etats-Unis. Les citoyens habitant côté « pauvre » se massent à la frontière pour espérer améliorer leur niveaux de vie en travaillant côté « riche », cela peu importe la qualité des opportunités.

clash

L’endormissement du genevois savoyard (nouvelle banlieue dortoir)  est un des enjeux majeur auquel répondrait une fusion des départements. Car comme le propose timidement Hervé Gaymard, président du conseil général de la Savoie, il faut aller plus loin qu’une simple fusion des départements en y apportant en plus de nouveaux champs d’action. Oui mais lesquels et pourquoi ?

Aménager nos villes autrement pour devenir compétitif

Annecy et Chambéry réunissent 500 000 citadins, un contrepoids possible face au développement sans limite de Genève. Pour fonctionner, ces deux aires urbaines savoyardes doivent travailler main dans la main pour attirer les entrepreneurs et les capitaux comme l’a fait Genève en utilisant intelligemment le cadre de vie unique dont elles bénéficient. Il faut simplifier les démarches administratives et la fiscalité pour les entreprises qui souhaitent s’implanter dans les centres (peu dynamiques) de nos villes pour contrer à la fois l’étalement urbain et la détérioration du contexte économique.

L’objectif est donc double :

–          Un objectif environnemental : densifier nos centres villes qui ne doivent plus être des musées mais des lieux de vie attractifs, qui participeraient à réduire les temps de trajet et la pollution : une ville dense c’est permettre d’habiter près de son lieu de travail et des lieux de divertissements.

–          Un objectif économique : en permettant les constructions en hauteurs et en favorisant la réhabilitation du bâti ancien, beaucoup d’espace en centre-ville serait libéré. Des espaces extrêmement compétitifs en Europe et dans le monde, capable d’attirer de nouveaux investisseurs.

Mais cette stratégie, seule une autonomie locale, même partielle, la rend réalisable.

Un référendum pour une collectivité unique pour la Savoie

Qu’on la baptise « région Savoie » ou « département Savoie »  les enjeux communs sont là, quelques réponses sont ici apportées et une stratégie en a été défini. En France, la restructuration d’une collectivité doit être accompagné d’une consultation populaire. Un referendum donc, qui devra être organisé dans les meilleurs conditions (communication, débats et informations y compris)

Nous ne devons pas tenir compte de l’échec Alsacien car les dynamiques locales sont différentes en bien des points. En outre leur échec est dû à la très faible participation au référendum.  Une participation qui pourrait être bien plus qu’encouragée si notre référendum était organisé lors des prochaines élections municipales. Les citoyens savoyards pourraient ainsi se prononcer sur ces deux votes d’un seul geste ou presque sans qu’ils ne soient pour autant perturbés par ces deux scrutins bien distincts.

La fusion des politiques d’aujourd’hui de Savoie et l’élargissement des compétences est une première étape vers l’émancipation. La Savoie doit se (re)construire pas à pas.

Un geste très simple pour aller dans cette direction ? Partager l’article ! 

Sources :
http://www.vie-publique.fr/animations/index5_depenses2011.html (budget des départements)
http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=99&ref_id=t_2601D (PIB départements)
http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?nivgeo=DEP&submit=Ok (dépenses, recettes des dép., cartographie interactive)

Image | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Savoir où l’on va pour convaincre que l’autonomie est le meilleur des choix

Une fois la Savoie indépendante, quelle organisation politique et territoriale devrions nous choisir ? Comment devrions-nous organiser et structurer nos institutions ?

A l’époque Sarde le statut Albertin avait créé une monarchie parlementaire. Même si celle ci était relativement démocratique cette organisation n’est évidement plus d’actualité. L’organisation actuelle française se veut extrêmement démocratique, si bien qu’elle en est complexe et inefficace à certains égards.
La création d’un État permet de tout remettre à plat, de repartir de zéro. Alors soyons audacieux et choisissons l’efficacité et la simplicité pour une vraie transparence et vers une démocratie directe.

Organigramme

Un Etat de 1,2 millions d’habitants ne s’administre pas comme un Etat de 65 millions d’habitants. A l’image de l’Islande ou de la Suède, la Savoie devra favoriser une démocratie participative, proche du citoyen. Les savoyards devront avoir la possibilité de contribuer à la construction de la constitution et à son évolution comme l’on fait avec brio les islandais.

Comme beaucoup d’autres démocraties modernes, le parlement de Savoie pourrait se composer d’une seule chambre : une assemblée réunissant une vingtaine de députés élus au suffrage universel direct à un seul tour. Le gouvernement, lui,  serait désigné et encadré  par le président, élu lui au suffrage universel à deux tours.  Enfin les collectivités devront se réduire à deux étages, c’est-à-dire les communes et les provinces. Les fusions de communes devront être largement encouragées et récompensées et l’intercommunalité maintenue.

Tout comme la fiscalité, les institutions doivent être simples, transparentes et efficaces. L’aperçu ici résumé se veut résolument avant-gardiste  en prenant en compte les particularités territoriales et démographiques de la Savoie. Un Etat qui selon ce schéma serait relativement centralisé, avec un pouvoir fort mais qui encouragerait les démarches participatives et initiatives en se plaçant au plus près du citoyen.

Image | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Vers une indépendance progressive et par des étapes inéluctables

En Catalogne, en Ecosse ou en Flandre les peuples ont d’ores et déjà franchi des étapes cruciales pour leur indépendance.

Le 23 janvier 2013 les élus catalans ont proclamé leur droit a l’autodétermination et attendent la planification prochaine d’un référendum pour l’accomplir.
En Ecosse un même referendum d’autodétermination a été accepté et prévu par le premier ministre britannique pour 2014 ; en cas de « oui » l’Ecosse souhaiterait proclamer son indépendance en mars 2016.

Ces Etats-Régions ont contrairement à la Savoie une autonomie déjà avancée aussi bien institutionnellement que juridiquement. Elles possèdent leur propre assemblée mais aussi un soutien populaire fort. Une étape vers l’indépendance qui semble encore bien loin pour les savoisiens. Nous ne devons pas bruler les étapes. Notre autonomie se gagnera progressivement.

Notre émancipation doit s’établir par étapes :

  1. La Fusion des deux départements
  2. La création d’un parti autonomiste savoisien capable de remporter les élections locales
  3. La création d’une région Savoie à statut unique comprenant une assemblée capable notamment de décider et d’appliquer des lois d’aménagement et de développement de notre territoire
  4. La planification d’un référendum d’autodétermination qui en cas de succès sera suivie par la mise en place d’élections nationales savoisiennes et d’une période de préparation institutionnelle et bureaucratique.
  5. La déclaration d’indépendance de l’Etat de Savoie

La région à statut unique pourrait s’intégrer de cette manière à la république française :

diag1

Cette région Savoie devra obéir à une constitution d’autonomie partielle qui engagerait les élus autonomistes savoyards à tenir leurs engagements, à réaliser leurs projets et à respecter les fondements de la république française, qui sont, au même titre que toutes les autres républiques du monde occidental : les bases d’une société moderne fondée sur la liberté, l’humanisme, la démocratie et l’égalité.

Cette émancipation doit se faire de manière progressive pour laisser le temps aux institutions de s’adapter et surtout pour rassurer et convaincre habitants, investisseurs et élus français. Une autonomie par étapes laissera aux savoyards la liberté de freiner l’émancipation de la Savoie si celle ci n’est pas assez convaincante ou obtient des résultats insuffisants.

Image | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , | 3 commentaires