Savoie Libre : l’argument économique

IDEAS milite pour une Savoie Libre fondée sur un modèle économique viable et sain. Avec l’appui des chiffres officiels, en voici l’argument le plus convaincant : l’argument économique.

Si vous pensez que la Savoie n’est pas viable économiquement ni financièrement, vous allez changer d’avis.

La situation économique en France et en Savoie

Commençons donc très concrètement avec ces indicateurs économiques généraux, comparant la situation en France et celle dans nos départements savoyards ainsi qu’une carte du taux de pauvreté. (détails des sources en fin d’article)

France VS Savoie

Pauvreté en France

Ces indicateurs n’ont pas été choisis par hasard. Plus qu’un bilan de l’état de santé actuel,ils démontrent surtout qu’une Savoie autonome bénéficierait d’un budget plus important. C’est flagrant, par rapport à la France, plus d’impôts arrivent dans les caisses et moins d’allocations sont distribuées.

Comme vous le savez, la grande majorité des impôts prélevés sur notre territoire se retrouvent à Paris, où ils sont redistribués de manière égalitaire partout en France. Mais en passant par moult services de l’Etat et caisses en tous genres, une partie de l’argent est perdue en frais administratifs. La petitesse d’un Etat de Savoie ajoutée à une fiscalité plus simple, c’est moins de gâchis, des économies, et au final moins d’impôts qui auraient besoin d’être prélevés.

Les comptes de la république française et ses aberrations

Sans pouvoir être exhaustif, nous avons tenté de faire apparaître les dépenses qui n’auraient pas lieues d’être avec l’instauration d’un Etat de Savoie ; compte tenu de son territoire, de son économie et du projet politique proposé par IDEAS.

 dépenses2013

Quelques commentaires :

Les dépenses en termes d’infrastructures et d’aménagements devraient obéir à une politique d’aménagement encadré par un gouvernement savoisien et non par 36 services de la république française. L’Etat de Savoie devra s’engager dans des projets tels que le désenclavement du Chablais, le ferroutage, l’amélioration de l’aéroport Chambéry-Aix, et les transports publics. Projets que le gouvernement français  omets volontairement pour s’occuper d’autres infrastructures et servir ses intérêts, comme le Lyon-Turin.

La défense et ses dépenses, IDEAS prône une neutralité avancée de la Savoie, les bataillons de chasseurs alpins seraient bien entendu maintenus mais exerceraient au service d’organismes internationaux et non au nom de l’Etat de Savoie. Pas d’achat d’avion de chasse pour épater la galerie ni de porte avion soit autant d’argent en plus pour l’école, les retraites, la sécurité, etc.

Les dépenses d’administrations seraient évidement revues largement à la baisse puisque : en Savoie les couches administratives se réduiraient à la commune et à la province, le gouvernement serait au plus proche du citoyen et l’indépendance permettrait de « remettre tout à plat » en simplifiant considérablement la fiscalité et les aides.

La disparition de la dette et les frais financiers qu’elle engendre serait en réalité remplacé par un rachat progressif par l’Etat de Savoie des parts posséder par la France dans les sociétés privées qui gèrent nos barrages hydrauliques, autoroutes, chemins de fers etc.

En Bref :
L’économie savoyarde se porte mieux que la moyenne française.
Une fois autonome et sans rien changer au fonctionnement actuel, les finances d’un Etat de Savoie permettraient de réaliser d’avantage de projets qu’aujourd’hui. (Projets qui font sujets d’autres de nos articles)
Cette économie savoyarde fondamentalement saine rendraient possible une refonte rapide et complète de la fiscalité et de l’organisation du territoire, ceci en toute pérennité.

Pour finir, une allégorie à but pédagogique inspirée de l’école autrichienne d’économie du XIXème siècle.
L'allégorie des deux îles

Les deux îles – Saison 1

Un avion s’écrase en plein océan avec à son bord 300 passagers. Par chance deux îles vierges se trouvent à proximité du crash. 250 des passagers choisissent l’île la plus grande et les autres se dirigent vers la plus petite. Les secours n’arrivant pas, les rescapés s’organisent.
Très vite, ils se rendent compte que la plus petite île est plus riche en vivres. Les 250 robinsons de la grande île, loin d’être affamés mais plus nombreux donc plus forts, obligent la mise en commun de la production des deux îles. Ainsi chaque jour, une partie de la nourriture produite par les 50 survivants de la petite île est envoyé à leurs voisins. Ce partage par la force a deux conséquences :
– Une partie des habitants de la grande île attend qu’on les nourrisse en flânant sur la plage.
– Ne travaillant plus seulement pour leur propre confort, les habitants de la petite île produisent de moins en moins.
Sur les deux îles la production diminue, des jalousies et les conflits qui vont avec apparaissent et tout le monde s’appauvrit. L’inexistence de libertés fondamentales pousse les rescapés à trouver d’autres moyens de hiérarchiser la société. Couleur de peau, origines sociales, tout sauf le talent et les aptitudes régissent désormais cette société qui baignera bientôt dans le sang.

La suite dans un prochain article…

Sources :
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1162&page=graph#carte3 carte INSEE sur la pauvreté et les revenus en France et par département
http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?nivgeo=DEP&submit=Ok cartographie i teractive de l’INSEE
http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/esl/comparateur.asp?codgeo=DEP-74&codgeo=REG-82 données INSEE générales pour la Haute Savoie
http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/esl/comparateur.asp?codgeo=DEP-73&codgeo=REG-82 données INSEE générales pour la Savoie

Publicités

A propos Andy Sztark

Né à Sallanches le 20 décembre 1991, actuellement expatrié en Asie. Diplômé de l'Université de Savoie et de l'Institut d'Urbanisme de Grenoble, j'étends l’indépendantisme savoisien à une réflexion plus approfondie à l'aide d'analyses économiques et géopolitiques abouties. Influencé par l'école autrichienne d'économie, j'affecte toute mon attention au respect des libertés fondamentales. Vous pouvez vous aussi écrire et être publié sur IDEAS, contactez nous ! Ce blog est le fruit de recherches, de rencontres et de voyages ; des engagements et des réflexions en quête d’échos.
Image | Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Participer & Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s