L’idée d’un Etat au XXIème siècle

Qu’est-ce qu’un Etat aujourd’hui ? Quel rôle a-t-il ?

Les Etats qui constituent le monde ont des origines et des formations variées, ils répondent chacun à un idéal que des hommes se sont fait de la société à un moment donné. Notre vieux continent, lui, est constitué en majorité de grands Etats qui ont pris leurs formes définitives ces 200 dernières années.
Souvent nommés Etats-Nations, le Royaume-Uni, la France, la Belgique, l’Italie ou encore l’Espagne seraient en réalité le résultat d’une construction politique artificielle et centralisée, bien plus qu’un pays aux frontières naturelles : ce que l’éducation nationale a bien voulu nous inculquer et qui est d’ailleurs largement remis en cause par la plupart des historiens et des géographes.

L’Etat-Nation artificiel

L’Etat-Nation français s’est construit selon une idée simple : être grand pour être fort et respecté. A un siècle où les guerres éclataient tous les 20ans c’était presque bien. Mais au XXIème siècle ; siècle le plus pacifique de l’histoire de l’humanité, siècle où la guerre est devenue économique, ces vieux idéaux n’ont plus aucun sens.

Cette vision colonialiste et impérialiste qui a fabriqué la France jusqu’aujourd’hui est responsable de la situation actuelle : des territoires autosuffisants et autonomes poussés par les faits historiques et les va-t-en-guerre à partager toutes les richesses produites en échange d’une sécurité militaire. Car forcément, un Etat grand comme la France à une époque où les guerres faisaient parties du quotidien, ça rassure. Une logique qui rappelle l’âge féodal, époque très sombre de l’Histoire de l’humanité, dans laquelle les paysans rejoignaient un fief et travaillaient pour un seigneur en échange de sécurité.

Campagne napoléonienne en Egypte

Le nationalisme

Seul « petit » problème : cette idée d’Etat-Nation repose sur la culture du chef et le nationalisme. Une vision du monde dans laquelle l’objectif est d’appartenir aux plus forts. Il faut donc agrandir l’Etat, lui octroyer plus de pouvoirs et conquérir de nouveaux territoires. L’égo du chef et de son peuple, car c’est bien ça dont il est question, n’est que flatté par le prestige nationale acquis. Avec cette stratégie géopolitique, de nouvelles idéologies accompagnent cet idéal mégalomane : communisme, colonialisme, impérialisme, populisme, esclavagisme. Des idéologies qui renforcent d’autant plus les courants identitaires ; mais surtout, qui légitiment l’existence de cette nation et les actes de barbaries qui la servent.
Selon ces idéologies l’idéal de l’Etat-Nation, contrairement au continent américain a très peu évolué en Europe. Le territoire français garde cette forme primitive témoin d’une logique expansionniste belliciste. Guerres mondiales, gouvernements soviétiques, fascisme, politiques collectivistes sont autant de souvenirs qui auraient dû servir de leçon et nous éloigner des idéaux nationalistes, du protectionnisme déplacée et de la diplomatie impérialiste (= gendarmes du monde).

Montebourg, l'étatisme français

La mondialisation

La mondialisation c’est la rencontre des peuples. Le nationalisme est une réaction négative à la mondialisation, une peur de celui qui est différent de nous, qui provoque un retour à soi et à son identité, une montée des mouvements fondamentalistes et des réactions raciales.

Ce mélange des peuples est récent, surtout sa popularisation. Les échanges commerciaux de cette ampleur, le tourisme, l’économie globalisée, la diffusion de la culture, l’accessibilité grandissante intercontinentale sont des phénomènes nouveaux, qui progressent très rapidement. Trop rapidement peut être car, d’une génération d’hommes à l’autre le monde a déjà changé. La vitesse du progrès aurait-elle dépassé certains hommes, qui, en quête de repères, se cramponneraient à leur identité et à celle de leurs pères ?

Une idée de l’Etat de demain

L’idéologie Etatiste et Nationaliste qui a fabriqué la France va à l’encontre des libertés individuelles et des droits fondamentaux. Un gouvernement ne doit pas avoir le pouvoir de réglementer et de taxer à tout-va pour pousser tel type prédéfini d’individu à accéder à tel niveau de confort. Les mauvais choix de certains ne doivent pas être assumés par d’autres au profit d’une stratégie électorale populiste. La liberté et la justice doivent être garanties par l’Etat autant que le droit et l’accès à l’éducation. Nul autre broutille bureaucratique ne doit venir entraver la simple liberté du citoyen.
L’Etat de Savoie ne doit pas être identitaire, il ne doit pas être exclusif. L’Etat de Savoie, loin d’imposer une identité fondée sur les origines de l’individu, doit se fonder sur un idéal de libertés individuelles et le droit à la recherche du bonheur. Nos droits fondamentaux rappellent que l’égalité doit être préservée à la naissance et devant la loi, mais l’égalitarisme « de compassion » est malsain pour la société, il faut s’en prévenir.

C’est suivant cet idéal de société libre et responsable que devraient se rassembler les savoyards. Un Etat créé selon un idéal populaire, et non imposé, où l’héritage des ducs, jadis déjà progressistes, continuerait d’exister en offrant à ses nouveaux citoyen un patrimoine et un prestige ressuscités. La Savoie, désormais multiculturelle, se devra d’écrire la suite de l’Histoire plutôt que de réécrire l’Histoire. A bon entendeur.

Liberté et Justice

Publicités

A propos Andy Sztark

Né à Sallanches le 20 décembre 1991, actuellement expatrié en Asie. Diplômé de l'Université de Savoie et de l'Institut d'Urbanisme de Grenoble, j'étends l’indépendantisme savoisien à une réflexion plus approfondie à l'aide d'analyses économiques et géopolitiques abouties. Influencé par l'école autrichienne d'économie, j'affecte toute mon attention au respect des libertés fondamentales. Vous pouvez vous aussi écrire et être publié sur IDEAS, contactez nous ! Ce blog est le fruit de recherches, de rencontres et de voyages ; des engagements et des réflexions en quête d’échos.
Image | Cet article, publié dans Accueil, Institutions, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Participer & Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s