L’histoire et le potentiel savoyard, 4 questions pour découvrir IDEAS.

Le concept d’IDEAS est simple : réfléchir ensemble à l’avenir de la Savoie pour construire une entité prospère et équitable, pour construire une région qui soit reconnue dans le monde entier pour ses talents d’innovations, de performances industrielles et pour l’excellence de ses institutions, de son système éducatif, de santé et de redistribution. Cette Savoie nouvelle n’est pas un rêve mais un projet à notre portée que l’on doit fabriquer pas à pas. L’indépendance se gagnera par la démocratie et pour cela, la Savoie indépendante doit convaincre. IDEAS pose donc les premières pierres d’un projet qui se devra d’être irréprochable.

Les 4 points suivants initient le citoyen aux opportunités qu’engageraient l’autonomie savoyarde. Cet article permet aussi de comprendre la singularité de l’indépendantisme savoyard et ses racines.

Pourquoi devrait-on parler d’une, et d’une seule Savoie ?

Du XIème siècle à 1860 la Savoie était une entité souveraine et reconnue comme un Etat d’Europe. Lors de ce dernier millénaire, elle fut toujours très convoitée par les grandes puissances. Bien qu’envahit à plusieurs reprises la Savoie parvint à s’étendre et à s’imposer des deux cotés des Alpes en profitant de sa position stratégique au cœur de l’Europe et des échanges. La montagne n’était à l’époque pas une frontière mais l’identité unificatrice des Etats de Savoie et du Royaume de Piémont Sardaigne que les rois de Savoie ont fondé.

En 1860 le roi Victor Emmanuel II de Savoie et ses homologues de toute l’Italie sont appelés à l’unification italienne. On sollicite alors l’aide des puissances européennes, dont la France.  Malgré l’aide minime qu’apporta la France, la Savoie lui fut offerte comme l’avait promis secrètement Victor Emmanuel II avant les évènements.

Dernière nation prise par la France et en pleine époque coloniale, les savoyards deviennent alors français au nom de l’Italie unie tandis que Victor Emmanuel devient premier roi d’Italie. Cette même  année le traité d’annexion est donc signé, il rappel entre autres : la neutralité militaire de la Savoie et le maintien d’une zone défiscalisée en Faucigny, Chablais, Genevois. Un traité qui, dès 1914, ne sera pas respecté.
En plus de ce traité les puissances étrangères exigent aussi de la France de réaliser une sorte de référendum auprès des savoyards pour l’approbation ou non du traité. Le correspondant à Genève du journal britannique The Times qualifiera le plébiscite « de la plus grande farce jamais jouée dans l’histoire des nations ».

Il serait vain de s’attarder sur les détails historiques, même s’ils sont plus déstabilisant les uns des autres. Aujourd’hui, la Savoie est l’une des régions les plus dynamiques d’Europe. Et même si sa population a doublée en 40 ans, la Savoie garde une identité qui lui est propre. 150 ans après l’annexion la Savoie est toujours, au cœur de l’Europe et des échanges : ce petit pays entre lacs et montagnes où il fait bon vivre. Plus que n’importe où ailleurs, aujourd’hui plus que jamais et parce que la Savoie est un des territoires les plus singuliers d’Europe : un pouvoir local puissant est nécessaire.

Qu’est ce qu’apporterait l’autonomie ?

Il est temps de construire un projet nouveau. Un projet qui puisse mener la Savoie et ses citoyens vers un avenir où la liberté, le respect et le droit à la recherche du bonheur seront les valeurs qui construiront notre société et notre Etat Savoyard. Loin d’être utopique ce projet s’inscrit sur des faits et des chiffres manifestes. Ils attestent des capacités économiques de la Savoie et donc de l’envergure des opportunités sociales et économiques qui s’ensuivent.

Un coup d’œil aux chiffres de l’INSEE :

Chômage au 2ème trimestre 2011

Savoie : 7,4%
Haute Savoie : 6,8%
Rhône Alpes : 8,1%
France : 9,1%

Balance commerciale en 2010
Savoie : + 970 000 000 €
Haute Savoie : + 716 000 000 €
France : – 51 000 000 000 €

Entre 2000 et 2005 la croissance du PIB de nos départements a été en moyenne de 3,05% / an. Comparativement, celle de la France a été, selon cette même moyenne de 1,95%/ an.

Comme vous pouvez  le découvrir en détail dans d’autres articles, la quantité d’allocations attribuée est bien moindre tandis que le montant des taxes et impôts et le nombre de ménages imposables est bien plus important. Tous ces chiffres démontrent que le budget qui serait disponible à un Etat Savoyard serait largement confortable sous tous points de vue.

A en croire qu’en 1860, la France n’a pas seulement gagné le plus grand lac et la plus haute montagne d’Europe, elle a aussi gagné la poule aux œufs d’or la plus féconde.

Mais il y a tout de même un paradoxe que les savoisiens connaissent déjà. Nous sommes dans une région riche et dynamique, et malgré tout, de plus en plus de savoyards vont travailler en Suisse pour garder un niveau de vie acceptable. Si rien n’est fait, et il est certains que tant que nous serons sous la tutelle parisienne rien ne sera fait : d’ici 20 à 30 ans le nord de toute la Savoie deviendra la banlieue dortoir de Genève. Il suffit de se rendre du coté de St Julien ou Valleiry pour se rendre compte de l’explosion des projets immobiliers.

L’autonomie de la Savoie ferait bien plus que régler ces problèmes, l’autonomie donnerait à l’ensemble des 1 200 000 savoyards une meilleure qualité de vie.

Que propose IDEAS ?

IDEAS propose une émancipation par étape qui doit rassurer les savoyards, la France et les investisseurs. IDEAS prône une indépendance par la démocratie, l’humanisme et le progrès. Avant tout, l’indépendance nécessite l’accord des citoyens. Il est donc indispensable de créer une entité politique capable de convaincre avec un projet solide. Ce blog impulse de nouvelles idées mais n’a pas vocation à devenir, tel quel, un parti politique.

Les chiffres précédents attestent d’un budget public largement confortable. De plus, la création d’un état neuf c’est aussi la possibilité de reconstruire les schémas de gestion et d’en finir avec le mille feuilles administratif français qui jette l’argent public par les fenêtres depuis des décennies.

Le budget confortable dont nous bénéficierons une fois autonome nous offrirait d’innombrables possibilités. En premier lieu il permettra de défiscaliser les salaires, pour gagner plus que l’on soit ouvrier ou patron. Une bouffée d’oxygène qui aura pour conséquences une hausse de la consommation, une hausse du nombre de création d’entreprises et qui attirera les capitaux étrangers. Il sera ensuite nécessaire d’allouer davantage de financement à nos écoles, à nos polices et à nos villes. La listes des priorités est longue, les articles du blog les traitent tous plus en détails :
La détaxation du travail, la valorisation des salaires et des bénéfices des entreprises
La simplification des impôts, des droits sociaux et des allocations pour une Savoie équitable
La réforme complète des institutions
L’application de directives d’aménagement et de protection de l’environnement adaptées à notre territoire

Que puis-je faire ?

Tous ces articles sont en perpétuels amélioration, nous vous invitons à y prendre part, en posant des questions, en donnant votre avis ou en proposant des sujets à traiter.

Rejoignez IDEAS sur Facebook ! Le printemps savoisien commencera par là ! La page Facebook IDEAS tout comme le twitter vous permettent aussi de communiquer directement avec le rédacteur du blog, alors n’hésitez pas !

Sources :

La vérité sur la zone franche de la Haute-Savoie, F.Murullaz. Oxford University
The Times, April 28, 1860, Universal Suffrage In Savoy.
1860, La Savoie de l’Annexion, Archives Départementales de la Savoie
http://www.google.fr/publicdata/explore?ds=d5bncppjof8f9_&met_y=ny_gdp_mktp_kd_zg&idim=country:FRA&dl=fr&hl=fr&q=croissance+pib
http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=99&ref_id=t_2601D
http://www.cg73.fr/archives73/expo_annexion/pano_5_/thumb.html

Publicités

A propos Andy Sztark

Né à Sallanches le 20 décembre 1991, actuellement expatrié en Asie. Diplômé de l'Université de Savoie et de l'Institut d'Urbanisme de Grenoble, j'étends l’indépendantisme savoisien à une réflexion plus approfondie à l'aide d'analyses économiques et géopolitiques abouties. Influencé par l'école autrichienne d'économie, j'affecte toute mon attention au respect des libertés fondamentales. Vous pouvez vous aussi écrire et être publié sur IDEAS, contactez nous ! Ce blog est le fruit de recherches, de rencontres et de voyages ; des engagements et des réflexions en quête d’échos.
Image | Cet article, publié dans Accueil, Première visite ?, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’histoire et le potentiel savoyard, 4 questions pour découvrir IDEAS.

  1. Laurent-Guy dit :

    Votre page est très instructive. Savoyard de naissance (Montmélian), j’ai quitté la Savoie en entrant dans l’armée de l’air, et j’ai beaucoup voyagé, notamment en Afrique et moyen orient. Puis j’ai été chef d’entreprise, et j’ai commencé à m’intéresser à l’histoire de ma famille et à l’histoire de la Savoie, qui est passionnante. Et je pense qu’effectivement un état de Savoie et fortement possible, à condition d’associé les savoyards à sa réalisation, de ne pas laisser les politiciens locaux prendre le pouvoir (tous ont trop touchés au système français). Faire en sorte que cela soit une vrai démocratie.

    J’habite en Alsace, et ici aussi un forte impression d’indépendance se fait sentir.
    Bonne continuation, et je suivrai vos débat régulièrement.

    Pierre

    • Anonyme dit :

      Nous souhaitons une Démocratie participative ou le Peuple est associé aux décisions. Les institutions seront fortement remaniées et les Politiciens actuels qui profitent de la République Française et oeuvrent pour elle, devraient être écartés par des modes de scrutins ou les partis actuels Français ne pourront émerger.

  2. Bonjour Cher Andy,

    Bravo pour votre engagement.

    Etant moi aussi savoyard, libéral, et ma réflexion personnelle me conduisant de plus en plus à envisager, au-delà des Etats Nations, des entités plus petites qui permettent de gérer de manière beaucoup plus efficace une économie ouverte sur le monde (voir à ce sujet les performances incroyables de la plupart des cantons suisses), je ne puis que vous rejoindre et vous féliciter.

    J’aimerais à l’occasion échanger avec vous sur les possibilités actuelles d’un mouvement d’autonomie pour la Savoie…sorte de zone franche économique entre la France et la Suisse…

    Prenez le temps de visiter mon blog dédié à Saint François de Sales qui déclarait : « Je suis de toute façon savoyard de naissance et d’obligation ».

    Même si vous êtes éloigné de la foi catholique, il s’agit d’un personnage majeur de l’histoire de la Savoie qui rayonne bien au-delà de nos montagnes.
    http://francoisdesales.wordpress.com/2013/03/02/saint-francois-de-sales-un-enfant-de-savoie/

    • Andy Sztark dit :

      Bonjour et merci pour vos commentaires !

      Je suis agréablement surpris de trouver un savoyard aux convictions si proche des miennes ! Nous partageons bon nombre de certitudes, sur l’image que l’on se fait d’une Savoie autonome comme sur l’évidence du modèle libéral.
      Saint François de Sales est un personnage fascinant, c’est avec plaisir que je lirai vos papiers.

      Je vais probablement rencontrer les autres collègues savoisiens le dimanche 23 mars à Annecy, peut être vous y rendrez vous ? https://www.facebook.com/events/267515023411375
      Je ne sais pas trop ce que ça vaudra mais c’est au moins l’opportunité de rencontrer quelques camarades !

      Merci encore pour votre soutien ! Vous pouvez me contacter par mail – sztark@hotmail.it – par twitter ou facebook.

Participer & Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s